Comment éviter le stress le jour du permis de conduire

Envahi par le stress et l’angoisse au moment de passer son permis de conduire une sensation tout à fait normale lorsque qu’après des mois d’efforts le jour du jugement dernier est arrivé ! Pourtant avec quelques techniques simples il devient facile de mettre sa peur de coté l’espace d’un instant et affronter les quelques minutes d’épreuve qui ouvre la voie vers l’indépendance.

Avoir le bon état d’esprit le jour du permis de conduire

Se présenter à l’épreuve du permis de conduire avec une attitude négative ou positive peut faire toute la différence. Le doute n’a pas sa place à ce moment précis. Vous avez le droit à l’erreur et cela ne changera pas votre vie si vous deviez repasser votre permis de conduire. Partir confiant et serein est la meilleure chance de garantir votre succès.

Étant de nature stressée vous cherchez constamment à garder le contrôle des événements . Voici donc quelques solutions simples à mettre en place pour maîtriser l’appréhension causée par le permis de conduire.

8 astuces pour mettre le stress de coté le jour du permis


1) Oublier l’enjeu du permisangoisse du permis

Tout le monde à son permis de conduire et vous avez déjà votre code de la route ! il suffit de regarder autour de soi pour s’en apercevoir. Les conducteurs sont-ils plus malins que vous ? Pas si sur ! Et pourtant il leur permis en poche ! Relativisez l’événement, démystifiez l’instant, prenez du recul sur l’épreuve de conduite. Vous ne passer pas le bac mais essayer juste d’avoir l’autorisation de conduire !


2) Consulter votre médecin

Votre stress est maladif ! Chaque fois que vous vous êtes senti jugé vous avez perdu le contrôle de la situation ! Vous savez conduire c’est une certitude, mais une fois encore votre corps trahira votre angoisse le jour de l’épreuve . Il est donc temps de prendre les devants une fois la date de passage connue. Consultez votre médecin généraliste car il a peu être des solutions médicamenteuses à vous proposer pour atténuer les symptômes de panique qui se lisent sur votre visage.


3)  Se reposer avant l’épreuve

La fatigue est le pire ennemi du candidat au permis de conduire. Les 20 – 25 minutes de conduite demande un maximum de concentration, le manque de repos peut amener à faire des erreurs stupides qui seront éliminatoires. Ne prenez pas le risque de regretter un échec alors que vous auriez pu l’éviter. Préparer votre épreuve comme un sportif de haut niveau. Ne sortez plus quelques semaines, couchez-vous à des heures régulières, bref prenez soin de vous. Reposé(e) vous trouverez seul(e) les solutions pour ne pas vous laisser envahir par les émotions.


4) Éviter les éxitants

Vous pensiez partir la fleur au fusil passer votre permis de conduire avec 6 cafés, 2 red bulls et 3 tasses de thé dans le ventre pour rester éveillé et vif . Oubliez !
Les existants décuple le stress et font toujours prendre trop rapidement les mauvaises décisions au moment d’être au volant. Vous aurez besoin de toute votre attention dans le véhicule, le calme est donc de rigueur !


5) S’occuper l’esprit avant d’être examiné

La pression atteint son paroxysme non pas pendant la conduite mais bien avant ! Pendant les quelques heures qu’il vous restes avant d’être appelé à passer l’épreuve videz-vous la tête. Lire un magazine ou écouter de la musique sont de bonnes solutions pour apaiser votre esprit et ne pas vous laissez envahir par l’angoisse des questions qui vous passe par la tête.


6) Éteindre son téléphone portable et se couper du monde l’espace d’un instant

Alors ! Alors ! Tu l’as eu . Comment cela c’est passé ? Bien ?! Comment répondre à ces questions alors que vous attendez encore de pouvoir être évalué sur votre conduite ? Pour ne pas avoir à subir la pression des autres éteignez votre téléphone portable, coupez-vous du monde et partager votre ressenti qu’une fois l’épreuve passée.


peur permis7) Se montrer calme et souriant devant l’examinateur

Votre attitude générale conditionne le résultat de l’épreuve. Restez souriant, aimable et poli avec le moniteur. Vous êtes sur les nerfs rassurez-vous il le sait déjà car il a vu plus d’un candidat avant vous perdre pied pendant ce bilan de conduite ! Faites la différence et montrez que oui vous êtes anxieux mais qu’il n’y a pas de problème car vous êtes sur de votre conduite !


8) obéir au doigt et à l’œil une fois dans le véhicule

Pas de place au sentiment lorsque la portière s’ouvrira et que vous prendrez les commandes. Vous devez agir comme un robot ! Votre examinateur dit ” à droite” vous tourner à droite ! Ne réfléchissez pas à ce que l’on peut penser de votre manière de conduire ou aux conséquences d’une petite erreur mais seulement aux règles acquises lors de votre apprentissage à l’auto-école. Vous aurez tout le temps de débriefer une fois sortit du véhicule

Rejoins-moi dans cette aventure !

Inscris toi à la Newsletter pour recevoir tous mes conseils par mail.

Merci pour la souscription.

Quelque chose n'a pas fonctionné.

Laisser un commentaire